L'objet irremplaçable du vestiaire féminin

Le soutien-gorge est né le 3 septembre 1914, quand une femme anglaise habile l'a fabriqué de deux fichus et d`une bande. Puis elle a breveté son invention. Depuis ce temps-là le soutien-gorge a évalué et s'est amélioré, il a eu des bretelles, des noyaux, des dentelles, des petites coques, des coussinets etc. Mais toujours autour de ce bel objet du vestiaire pour dames, se multipliaient les mythes. Nous avons décidé de découronner tous les mythes sur le soutien-gorge :

MYTHE 1

Le soutien-gorge provoque les maladies de la poitrine.

Du poignet jusqu`au cancer du sein - voici une telle influence dangereuse ajoutaient à une linge inoffensive. Mais les médecins-mammologues ont assuré qu'aucun soutien-gorge ne pourra devenir la raison de l'apparition des maladies dangereuses.

soutien gorgeMYTHE 2

Si on le porte tout temps, la poitrine «ne tiendra pas la forme» sans lui.

À vrai dire, l'élasticité de la peau et la forme de la poitrine est une affaire transmise génétiquement. Chez certaines même après un allaitement de longue durée, la poitrine ne perd pas sa forme, et pour d`autres il suffit de maigrir ou de grossir pour que tout change. De sorte que le soutien-gorge n`y est pour rien.

MYTHE 3

Si on ne porte pas le soutien-gorge, la poitrine deviendra flasque.

C`est le contraire. Encore une fois, non! L`affaissement de la poitrine provient de la génétique, ou après l'allaitement, la perte de poids ou tout simplement avec l'âge. Le soutien-gorge vous aidera à soutenir la forme du décolleté, il est bon d'avoir l'air, mais vraiment il n'ajoutera de l'élasticité ni à votre peau ni à vos muscles pectoraux de la force.

LE MYTHE 4

Le soutien-gorge est une punition cruelle.

Les femmes, qui trouvent le soutien-gorge comme une charge et une nécessité et attendent, quand arrivera le soir, où elles pourront le retirer, - ces femmes ont choisi une taille incorrecte. Il est important de choisir la taille de vos sous-vêtements, une lingerie, qui sera pratique pour vous (le nombre de choix relève maintenant du million) — ne tirera nulle part, ne serrera pas. Contrôlez, s`il ne reste pas de traces rouges sur la peau après que vous vous déshabillez ? Si oui, achetez un soutien-gorge d`une autre forme ou d`une autre taille, resserrez les bretelles, enlevez "les armatures" de fer des coques. Offrez-vous la joie de porter une lingerie confortable.

LE MYTHE 5

Il n'est pas important pour les hommes, quel linge porte la femme.

Plusieurs plaisantent : «il vaut mieux sans lui!» Mais une étude récente de sociologues britanniques a montré que 86 % des hommes notamment jugent la sexualité de la partenaire par la lingerie. À ce propos, pour 43 % des hommes participant au sondage, il est important que soutien-gorge et slips constitue un ensemble.