L'indicateur de trahison. La tendance à l'infidélité lèvera l`annulaire

«Biologie Lettres» informe que les scientifiques d'Oxford ont trouvé un simple moyen de tester un candidat potentiel à un conjoint de la tendance à la trahison. Il a été constaté que la longueur de l`annulaire donne une prédisposition à la sensualité ou, au contraire, à la monogamie.

En ce qui concerne le comportement sexuel, les gens sont divisés en deux groupes: certains ont tendance à être monogame, d'autres au contraire ont tendance à changer de partenaire aussi souvent que possible. Pour déterminer le rapport des adeptes des relations permanentes et les fans de la libertinage effrénée, les scientifiques ont décidé de mener une expérience. Cette étude a également permis de trouver un moyen simple d'identifier facilement de félon potentiel.

promiscuitéLes experts d'Oxford sont concentrés sur deux indicateurs du comportement sexuel. «Mes collègues et moi, nous avons regardé des groupes de répondants, dont certains étaient privilégiés d'avoir les relation sexuelles avec un partenaire, les autres - de se livrer à la promiscuité" - a dit le psychologue Rafael Vlodarsky.

Sur la poussée à un trahison affecte l'abondance de la testostérone, ce qui est exprimée à l'extérieur dans la longueur accrue d`annulaire.

Information pour l'analyse est tirée de deux sources. Dans le premier cas, c`était une pleine échelle de sondages d'opinion publique menée sur les habitudes sexuelles parmi 585 britanniques et Américains âgés de 18 à 63 ans. Dans le second cas, pour recueillir des données pour l’expérience on a attiré 1314 femmes et hommes au Royaume-Uni. Avec le deuxième groupe de participants on a pu identifier que la longueur de l'annulaire est un indicateur du niveau de testostérone dans le corps, qui a été posé avant la naissance et affecte ensuite le désir de trahison ou de fidélité. Plus l`annulaire dépasse la longueur de l'index, plus est le contenu de l'hormone dans le corps, par conséquent, plus une personne est sujette à la promiscuité sexuelle. Par contre, la même longueur de l'index et l'annulaire indique une prédisposition à la fidélité.

Les résultats de l'enquête ont montré que 53% des femmes sont enclins à la monogamie, et 47% à la traîtrise. Chez les hommes, 43% ont tendance à l'adultère, et 57% - pour l'immoralité.

L'étude pour identifier le traître sur la base de la longueur du doigt est montré que sont infidèles 50% des femmes et 62% d'hommes.