La dépression au masculin : une réalité qu’on a peine à identifier

L’homme – cet être protecteur, fort, ambitieux, courageux, énergique, endurant, père de famille etc. peut-il souffrir de faiblesses, de manque d’énergie?  Et oui !  La dépression aborde plusieurs visages et les hommes ne sont pas épargnés.   Heureusement, les hommes sont de plus en plus nombreux à avouer avoir des problèmes de dépression et de consulter pour ce problème.  Les stéréotypes ont souvent fait en sorte que la gent masculine ne se donne pas le droit d’être « faible » mais,  la dépression touche tout le monde – elle n’épargne personne.

Les stéréotypes mènent souvent le monde malgré que plusieurs d’entre eux ne tiennent plus la route.  On a longtemps pensé que quelqu’un qui souffrait de dépression se devait d’être triste et déprimé, de ne pas avoir d’énergie et de pleurer toutes les larmes de son corps sans raison.  C’est faux !  Oui, peut-être que certaines personnes peuvent manifester ces symptômes mais la « dépression » qu’on connaît aujourd’hui est toute autrement.  Cette maladie a plusieurs visages.

La dépression masculine est aussi présente que la dépression féminine.  Cependant, celle-ci aurait tendance à se manifester de manière différente dépendamment du sexe.   Chez les hommes, des recherches ont révélé que les prémices d’un épisode de dépression chez ces derniers s’annoncent souvent par de l’irritabilité et de l’agressivité.  Les hommes ont tendance à moins pleurer et on observe chez ceux-ci une consommation d’alcool ou de drogues abusive.  Plusieurs hommes qui ont de tels comportements ne perçoivent pas leur état comme étant problématique.  Ils attribuent  ces changements  à leur travail, la famille ou un stress quelconque.   Des études révèlent que pour chaque homme qui consulte pour la dépression, on en compte neuf autres qui ignorent leur état  n’envisageant aucunement la possibilité de celle-ci.

dépression masculine Il faut savoir reconnaître les symptômes de la dépression masculine.  Entre autres, une humeur dépressive, une tristesse constante et une perte d’intérêt et de plaisir dans toutes les sphères de notre quotidien est premier signe.  Lorsque l’on se lève le matin après une nuit de sommeil et qu’on a déjà l’impression de manquer d’énergie – ceci devrait indiquer un ennui potentiel.  D’autres symptômes à considérer sont : le manque de confiance en soi, des troubles de sommeil, une impression de solitude, une culpabilité excessive, des idées noires, un déficit d’attention et des troubles sexuels. Un manque de concentration ainsi qu’un manque de motivation dans toutes les tâches quotidiennes sont des comportements qui devraient lever un drapeau rouge à l’esprit.  La dépression peut être à l’origine d’une rupture de couple, de question de garde d’enfants, de deuil, de détresse, de virilité masculine (pannes érectiles), de sentiment d’échec et son origine pourra déterminer l’option du bon traitement à avoir.

Messieurs, vous devez rester alertes ! Il faut cesser de penser que la dépression n’est qu’une « affaire » de femme, de pleurs et d’humeur !  Tout changement de comportement qui mène à des symptômes tels que mentionnés précédemment doit  dicter une prise de conscience et une consultation chez un professionnel de la santé.  Oui vous êtes forts, courageux, protecteurs etc.  mais vous êtes aussi humain.